Des enfants qui se développent en santé : une priorité de santé publique !

Le développement des enfants de 0 à 5 ans est un des leviers les plus puissants pour améliorer la santé de la population et pour réduire les inégalités. Il est reconnu que les investissements en petite enfance sont les plus pertinents qu’une société puisse faire. Non seulement on prévient des problèmes de santé chez les tout-petits, mais surtout on augmente la santé, le bien-être et la productivité de toutes les générations futures !

Que veut-on dire exactement par développement des enfants ? De façon générale, on divise le développement en 5 domaines différents.

Santé physique et le bien-être : L’enfant est-il en forme ou fatigué ? Est-il bien alimenté et habillé adéquatement ?
Compétences sociales : L’enfant a-t-il confiance en lui ? A-t-il le sens des responsabilités, respecte-t-il les autres enfants ?
Communication et connaissances générales : L’enfant comprend-il les instructions et peut-il communiquer clairement ?
Maturité affective : L’enfant est-il capable de gérer ses émotions ? A-t-il un problème d’impulsivité, d’anxiété, de colère ou de tristesse ?
Développement cognitif : L’enfant a-t-il des habiletés pour les lettres et les nombres, a-t-il un langage adéquat ?

En 2012, une enquête québécoise dans les classes de maternelle a démontré des résultats très préoccupants : un peu plus d’un enfant sur 4 était vulnérable pour au moins un de ces 5 domaines ! Malheureusement, les enfants qui n’ont pas fréquenté un service de garde et ceux qui proviennent d’un quartier défavorisé sont plus à risque d’être vulnérables, souvent parce qu’ils vivent dans des conditions de vie difficiles qui ne leur permettent pas de développer leur plein potentiel.

Voyons pourquoi le développement des enfants doit être prioritaire dans notre société et ce que la science dit à ce sujet : Plusieurs études ont démontré que les enfants ayant des retards dans leur développement sont plus à risque d’éprouver des échecs scolaires. Plus tard, ils sont plus nombreux à décrocher et ils peuvent donc se retrouver sans diplôme d’études secondaires. Les scientifiques sont également unanimes sur le fait que les problèmes de développement sont associés à une mauvaise estime de soi, à de l’isolement social et à des problèmes de comportement.

Le plus inquiétant, c’est que si on n’agit pas rapidement, les problèmes de développement en petite enfance peuvent se poursuivent durant l’adolescence et pour le restant de la vie. De nombreuses études ont prouvé que les retards de développement chez les tout-petits constituent un risque de problèmes de santé mentale, de toxicomanie et de criminalité à l’âge adulte. Bref, intervenir très tôt pour améliorer le développement des enfants, c’est agir pour améliorer la santé de toute la population, maintenant et pour les années à venir !

Qu’est-ce que la santé publique fait concrètement pour améliorer le développement des enfants du Québec ? Avant tout, pour que les enfants se développent en santé, ça leur prend des parents qui les aiment, les stimulent et les supportent. On travaille donc à développer des programmes pour soutenir les parents dans leurs responsabilités. Par exemple, les équipes de santé publique offrent des visites à domicile pour les familles vivant en contexte de vulnérabilité, afin d’outiller les parents pour que leurs enfants grandissent dans un milieu chaleureux, stimulant et encadrant.

En plus d’un milieu familial favorable, plusieurs autres ingrédients sont nécessaires dans l’environnement de l’enfant pour favoriser un développement optimal. On a juste à penser aux bibliothèques, aux parcs, aux garderies et aux différents services offerts par les organismes communautaires. En collaboration avec de nombreux partenaires, la santé publique travaille fort pour que les enfants puissent explorer, jouer, bouger et sociabiliser, par exemple lors d’atelier de stimulation avant leur entrée à l’école.

Finalement, de nombreuses études scientifiques démontrent hors de tout doute que le développement des enfants dépend grandement de plusieurs décisions politiques. Par exemple, le financement des CPE, la lutte à la pauvreté et à l’insécurité alimentaire ou bien l’accès à des logements sains et abordables sont tous des facteurs déterminants pour que les enfants se développent en santé. La santé publique procède régulièrement à une analyse rigoureuse de l’impact des décisions gouvernementales sur la santé des enfants du Québec. D’un point de vue scientifique, il est par exemple très justifié de plaider en faveur d’un meilleur accès (géographique et financier) à des CPE de qualité, surtout pour les enfants qui proviennent de milieux défavorisés.

En conclusion, il est essentiel que la santé et le développement de nos enfants soit une priorité au Québec. Mais le contexte actuel d’austérité où le gouvernement Couillard impose d’importantes coupures en prévention et dans les CPE est des plus inquiétants. La santé publique est loin d’être seule à se mobiliser pour nos tout-petits. Les organismes communautaires, les garderies, le milieu scolaire, les fondations privées et la société civile, tous doivent continuer à travailler ensemble pour que nos enfants aient le meilleur départ dans la vie !

Que pouvez-vous faire ?
Suivez les actions de JMPSP avec notre page facebook : https://www.facebook.com/JMPSP?fref=ts
Rencontrez votre député pour discuter de vos préoccupations concernant la prévention chez les enfants et les coupures en santé publique
Signez la pétition contre les coupures en santé publique !

Signez la pétition demandant la sauvegarde de la politique familiale du Québec : http://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/consulter-petition/index.html

Pour en savoir plus sur le développement des enfants:

Centre d’excellence pour le développement des jeunes enfants
http://www.excellence-jeunesenfants.ca/home.asp?lang=FR
Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants
http://www.enfant-encyclopedie.com/
Enquête québécoise sur le développement des enfants de la maternelle http://www.eqdem.stat.gouv.qc.ca/index.htm
Initiative concertée d’intervention pour le développement des jeunes enfants /www.msss.gouv.qc.ca/sujets/groupes/developpement-jeunes-enfants.php
OMS – Développement des enfants http://www.who.int/maternal_child_adolescent/topics/child/development/fr/
Services de garde et investissements publics http://www.childcarecanada.org/sites/default/files/BN_goodinvestmentFR_0.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s